Frédéric H. Fajardie : Clause de Style

frederic-h
Frédéric H

« Né en 1947, Frédéric H. Fajardie est l’auteur de romans noirs brefs et violents qui ont révélé son tempérament d’écrivain. Il est considéré comme l’un des maîtres du polar français. Clause de style a été adapté à l’écran sous le titre Ne réveillez pas un flic qui dort avec Alain Delon et Michel Serrault. Imaginez la Police française divisée en deux groupes: les simples flics droits et honnêtes qui se forcent à faire confiance à la Justice et les autres, désabusés et pris d’une mission «évangélique» qui ont décidé de régler les problèmes de Justice fébrile à leur façon.

Imaginez que ce groupe extrémiste et très proche d’un totalitarisme fascisant ait décidé de se débarrasser des indésirables, des drogués, des stars selon des méthodes qui glacent le sang. Imaginez maintenant que ce groupe, aux effectifs indéfinis, aux ambitions énormes ait décidé de prendre le pouvoir en France. Voilà ce que va découvrir le commissaire divisionnaire Eugène Grindel. Grindel est un flic droit, honnête, prêt à tout pour démanteler un tel réseau de fanatiques. Ce n’est pas gagné Tu es la pire des ordures ! Pervers ! Dépravé ! Nous avons tué des salauds, nous comptons tuer également des gens que nous ne méprisons pas, mais toi ! Toi ! Toi Son visage marbré exprimait un tel dégoût que Bessoni, malgré sa peur panique, en fut blessé. Un long silence s’écoula, et c’est d’une voix sèche mais sans colère que Scatti reprit : Je déteste l’aspect vulgaire du spectaculaire mais pour ce qui te concerne, nous ferons une exception. Il te faut un châtiment exemplaire.

Lutz ricana – ce qui horripila Scatti – et saisit les tenailles d’un geste désinvolte. Puis, marchant droit sur Bessoni qui tremblait de peur : Nous allons te traiter comme un roi. Très exactement comme Charles Ier d’Angleterre. Il se tut et failli éclater de rire en songeant que Scatti, pour sa part, n’était pas sans points communs avec Cromwell. Mais cette remarque, il le savait, Scatti ne l’aurait pas supportée. Ne voulant pas se priver du plaisir que constituaient les yeux horrifiés de Bessoni, il essaya de faire traîner les choses : Oui, nous allons te punir par où tu as pêché et… Scatti l’interrompit sans douceur : Ne soyez pas si théâtral, Lutz. Faites ça rapidement et fermez-là ! »

Le ton est donné dans les trois premiers chapitres. Le livre est très court et se dévore avec une facilité surréaliste. Pour ceux qui croyaient que les français n’avaient aucune chance de rivaliser avec les auteurs américains du Hard-Boiled, voilà qui vous fera sans doute changer d’avis. Livre étonnant, écrit sèchement, avec des personnages actuels. A lire absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *